24 heures dans le Corporate Antistatik Team - Tshirts, Polo, Sérigraphie, Floc, Flex

 Une journée selon Antistatik ou une présentation non conventionnelle. 


8h39 :

Fab et Seb, ouvrent les deux yeux en même temps mais pas ensemble. Dès le réveil, c'est la règle des trois « C » qui s'applique aux deux complices. Café, croissant, cac... Désolé, c'est censuré.

Une fois ces petites corvées accomplies, direction Antistatik. Cela dure depuis 2004, sans qu'aucune journée ne ressemble à une autre. Fab file fourrer son nez dans les t-shirts de la boutik de la rue des Couteliers. Tandis que Seb commence par répondre au mails et fais les devis.



10h17 :

Fabien lâche sa presse pour aller filer deux ou trois infos à un client venu perdre ses pas dans le shop.
- «Les logos ? Ce sont des créations originales», raconte Fab qui en avait marre de voir les marques transformer ses fringues en panneau publicitaire.

«On fait aussi de la personnification de vêtement, lance-t-il ». Et là, le chaland s'intéresse. Directeur des études à l'institut UZO, il organise un forum d'accueil des nouveaux étudiants et cherchait justement un moyen de floquer des t-shirts aux couleurs de son école histoire de garder une trace sympa de l'événement. Mais comme il s'agit d'une grosse quantité, Fabien l'oriente vite vers la sérigraphie, beaucoup plus adaptée à son projet. Prix taillés sur mesure, conditions techniques, qualité maximale, la sérigraphie retient tout de suite l'attention du bonhomme. Il repassera, envoie t-il avant de continuer son chemin.



10h45 :

Pendant ce temps là, Seb a rejoint Lilian à l'atelier de sérigraphie. Il ne sait plus où donner de la tête : préparer les fichiers, insoler les cadres de sérigraphie, gérer les stocks, répondre aux appels de ses clients, aider à l'impression des t-shirts. Finalement la matinée passe à la vitesse de l'éclair et l'amène à l'heure du déjeuner. Sandwich au bord de Garonne ou Resto, son coeur balance et finalement, rien ne va plus. Une commande tombe et Seb voit son repas lui passer sous le nez.



12h49 :

Pour Fab, c'est petit resto avec les potes commerçants de la rue. C'est l'occasion ou jamais de parler du quartier et de mettre au monde des bonnes idées, comme ce fly sur la rue des Couteliers. Sauf que pour le coup, il a oublié le graphiste dans le grenier... dommage !



15h23 :

Finalement Julien H. de l'institut UZO, revient plus tôt que prévu. Il est emballé par l'idée, mais surtout il est carrément pressé. Il est revenu avec sa clef USB, transfère les fichiers sur l'ordinateur pour faire quelques retouches. Et pour accélérer le mouvement, Fabien file poser tout ça à l'atelier, laissant Laurent, le dernier arrivé, tout seul à la boutique. Là, il exagère !



16h18 :

En plus de s'occuper du remplissage du site, Laurent fini de préparer les commandes internet qui partiront avant 17h00, pour qu'elles arrivent chez vous à l'heure. Merci La Poste !



17h34 :

Seb a été englouti par une montagne de t-shirt et essaye de livrer un combat sans merci avec les imprimantes. Finalement, c'est lui le plus fort !



19h00 :

C'est presque la fin de la journée. En tout cas, c'est l'heure de l'apéro. Et demain sera un autre jour où l'on imprimera encore pleins de nouveautés !!!!